Architectes du plein potentiel

Fondée par les architectes Nathan Bonneville et Pierre-Charles Gauthier, Épigraphe compte aujourd’hui quinze professionnels, architectes, collaborateurs et collaboratrices. Notre croissance très rapide nous a amené à exercer au sein d’importants consortiums. Pour la seule rentrée 2023, nous participions à la livraison de quatre nouvelles écoles secondaires.

Notre vision de développement s’inscrit dans la transition socioécologique et mise sur une architecture d’impact à long terme. Nous repensons l’expansion urbaine pour favoriser l’épanouissement individuel et collectif pour les générations futures. Cette posture de pérennité guide tous nos projets, tant dans leur qualité architecturale que dans leur capacité à réaliser le plein potentiel des communautés qui y vivent.

La proximité est pour nous un vecteur de développement essentiel à la réalisation de projets durables. Installés par choix en plein cœur de Beloeil, en Montérégie, nous avons su nous démarquer par la relation privilégiée et hyper collaborative que nous offrons aux donneurs d’ouvrages grâce à ce rapprochement avec les collectivités desservies.

Nos piliers

Hyper-collaboration
Inclusion & transparence
Intention critique
Remise en question & mise sous tension
Impact positif
Développement durable & engagement
Long-termisme
Esprit visionnaire humanitaire & optimisme infaillible

Notre équipe

Chloé Darmanté
Henri Hudon
Kevin Partyka
Laurence Lavallée
Luigi Beaulieu
Marco Chimienti
Margot
Marianne Benoit
Marie-Pier Robidoux
Martin Leclerc
Merle Risy
Nathan Bonneville
Pierre-Charles Gauthier
Simon Fortier
Tania Hébert

Ont travaillé chez Épigraphe

Agathe Liné
Alec Chenard
Aline Flamant
Alisha Kapoor
Antoine Laprade
Christoph Opitz
Elsa Barkats
Jonathan Kabumbe
Léa Carpentier
Léa Levionnais
Marie Hamon
Tran Trung-Dung
Valérie Beauregard
William Cloutier

Concours pour la nouvelle bibliothèque de Marieville

Année
2020
Client
Ville de Marieville
No items found.
Visuels
Description
No items found.

Un lieu de vie et de partage

Notre projet, finaliste du concours d’architecture pluridisciplinaire pour la nouvelle bibliothèque de Marieville, s'érige en un moteur de cohésion sociale, offrant un espace propice au développement tant individuel que collectif. Au-delà de sa vocation première en tant qu'équipement public, notre ambition était de façonner un authentique centre communautaire, un lieu de dialogue et d'enrichissement pour tous les habitants.

Notre concept repose sur la création d'un tiers-lieu en symbiose avec son environnement.

Le cœur du bâtiment public se déploie avec éclat, baigné de lumière et d'activité en harmonie avec le parc avoisinant. Cette connexion est renforcée par l'intégration d'une vaste estrade communautaire, répondant aux besoins variés de la bibliothèque, des organisations locales et du grand public. Cet espace dynamique et adaptable, en étroite relation avec la salle polyvalente, peut s'ouvrir entièrement sur le hall, le parc et les espaces événementiels adjacents grâce à de larges baies vitrées, offrant ainsi la possibilité d'accueillir des événements communautaires ou corporatifs d'envergure.

Créer des Connexions Urbaines

Dans une démarche similaire, nous avons transformé la voie d'accès des véhicules en une ruelle conviviale, devenant ainsi un espace public adaptable qui anime la frontière avec l'école voisine et accueille une variété d'événements en plein air, tels que le marché de Noël ou le festival de voitures d'époque. Lorsqu'ils sont combinés, la ruelle, l'espace événementiel, le parc Édouard-Crevier, la salle polyvalente et le tiers lieu de la bibliothèque offrent une plateforme de rayonnement unique dans la région.

Vers une bibliothèque polyvalente

En introduisant des bulles programmatiques à usage mixte, notre objectif est de stimuler la curiosité et la découverte de la bibliothèque. Ainsi, nous avons proposé d'intégrer des espaces dédiés à des activités telles que l'atelier, la salle de formation et le bureau des loisirs. Leur traitement visuel et leur positionnement stratégique permettent de les repérer facilement, tout en distinguant clairement les zones de rayonnage des zones de lecture à l'intérieur de la bibliothèque. De même, le cœur du tiers lieu joue un rôle crucial en séparant la zone jeunesse de la zone réservée aux adultes. La distinction entre les deux zones programmatiques principales est renforcée par la création de deux niveaux distincts à l'étage.

Un espace d'innovation et de rencontre

Notre concept repose sur la polyvalence et la flexibilité des espaces, en proposant un tiers lieu au cœur du bâtiment qui remplit plusieurs fonctions : hall d'exposition, grand salon, tribune, café, coin lecture, espace de rencontre et de formation. Les espaces sont agencés de manière à servir au plus grand nombre. De plus, la cuisine est combinée à celle de la salle de cours, éliminant ainsi tout dédoublement des équipements et des services.

Équipe : Épigraphe architectes + VLAN paysages

Poursuivre la lecture