Architectes du plein potentiel

Fondée par les architectes Nathan Bonneville et Pierre-Charles Gauthier, Épigraphe compte aujourd’hui quinze professionnels, architectes, collaborateurs et collaboratrices. Notre croissance très rapide nous a amené à exercer au sein d’importants consortiums. Pour la seule rentrée 2023, nous participions à la livraison de quatre nouvelles écoles secondaires.

Notre vision de développement s’inscrit dans la transition socioécologique et mise sur une architecture d’impact à long terme. Nous repensons l’expansion urbaine pour favoriser l’épanouissement individuel et collectif pour les générations futures. Cette posture de pérennité guide tous nos projets, tant dans leur qualité architecturale que dans leur capacité à réaliser le plein potentiel des communautés qui y vivent.

La proximité est pour nous un vecteur de développement essentiel à la réalisation de projets durables. Installés par choix en plein cœur de Beloeil, en Montérégie, nous avons su nous démarquer par la relation privilégiée et hyper collaborative que nous offrons aux donneurs d’ouvrages grâce à ce rapprochement avec les collectivités desservies.

Nos piliers

Hyper-collaboration
Inclusion & transparence
Intention critique
Remise en question & mise sous tension
Impact positif
Développement durable & engagement
Long-termisme
Esprit visionnaire humanitaire & optimisme infaillible

Notre équipe

Chloé Darmanté
Henri Hudon
Kevin Partyka
Laurence Lavallée
Luigi Beaulieu
Marco Chimienti
Margot
Marianne Benoit
Marie-Pier Robidoux
Martin Leclerc
Merle Risy
Nathan Bonneville
Pierre-Charles Gauthier
Simon Fortier
Tania Hébert

Ont travaillé chez Épigraphe

Agathe Liné
Alec Chenard
Aline Flamant
Alisha Kapoor
Antoine Laprade
Christoph Opitz
Elsa Barkats
Jonathan Kabumbe
Léa Carpentier
Léa Levionnais
Marie Hamon
Tran Trung-Dung
Valérie Beauregard
William Cloutier

Concours pour l’agrandissement et réaménagement du centre culturel et de la bibliothèque de Beloeil

Année
2023
Consortium
Smith Vigeant Architectes
Client
Ville de Beloeil
No items found.
Visuels
Description
No items found.

l'Espace Culturel Aurèle-Dubois comme estuaire culturel

Notre équipe entretient un lien étroit avec la ville de Beloeil depuis plus de 50 ans, ayant vécu et contribué à la construction d'espaces publics et démocratiques. Notre proposition pour le concours d'architecture visant à réaménager l'espace culturel Aurèle-Dubois découle de ce profond sentiment d'appartenance, de familiarité et d'intimité que nous avons développé avec cet endroit au fil des décennies. Le centre que nous avons imaginé s'enracine dans la beauté et le potentiel intrinsèque du site. La sérénité de la rivière Richelieu et la majesté du parc naturel en arrière-plan du bâtiment sont des éléments essentiels que nous avons cherché à mettre en valeur. Nous avons imaginé un projet qui réinventait la relation entre les usagers et la nature en brouillant les frontières entre l'architecture et le milieu naturel.

"Estuaire culturel" est un projet qui réinvente la relation entre les usagers et la nature.

Réaménagement innovant de l'espace public

Pour y parvenir, nous proposions notamment de remplacer le débarcadère linéaire en façade par une place publique végétalisée, idéale pour les pauses et étroitement liée à un foyer linéaire. Surmontée d'une canopée, cette grande structure occupant toute la largeur de la façade permettait à la fois de souligner l'horizontalité du bâtiment et de relier la bibliothèque aux espaces culturels et communautaires. Nous réaménagions également le stationnement latéral en un espace extérieur polyvalent pouvant accueillir des festivals et des spectacles grâce à la proximité du nouveau studio de l’Arrière-Scène, dont la paroi extérieure vitrée pouvait être rétractée pour des représentations en plein air.

Repenser l'arrière du bâtiment

Nous avons envisagé de revoir l'approche depuis l'arrière du bâtiment, qui présentait un potentiel intéressant mais manquait d'attrait dans sa forme précédente. Le sentier menant à la rue Ledoux constituait une opportunité de créer une interface avec le noyau commercial et urbain de Beloeil et de susciter un intérêt accru pour le centre. En plus d'aménager le sentier et de relier le bâtiment, nous avons proposé d'ajouter une entrée arrière donnant accès à un Tiers-Lieu. Cet ajout au programme, que nous avons considéré comme le cœur public du centre, a permis de relier harmonieusement les principales fonctions du bâtiment et de redéfinir la cour intérieure existante, alors sous-utilisée.

Réintégrer la bibliothèque dans son environnement

La bibliothèque existante manquait de lien avec l'extérieur et le site. Nous souhaitions remédier à cela en plaçant le Medialab et la zone des périodiques dans de nouveaux volumes largement vitrés, positionnés du côté de la rue sous la canopée. Ces espaces offraient une vue imprenable sur le Richelieu, tandis que leur positionnement stratégique facilitait la gestion des classes-écoles. La zone dédiée aux adolescents, plus intime, était située à l'arrière-cour et offrait une perspective privilégiée et introspective sur le parc naturel. Bien que le PFT ait prévu une extension sur trois étages, nous avons privilégié l'ajout d'une mezzanine dans le volume existant de la bibliothèque afin de répondre à la majorité des besoins en termes de superficie. Ce nouvel étage a accueilli les espaces pour enfants et a été conçu avec de grandes ouvertures pour créer une double hauteur spacieuse qui connectait verticalement les espaces. Le pôle culturel a été entièrement rénové, en valorisant notamment sa structure en bois existante. Le nouveau studio a été positionné à proximité de la salle existante afin d'optimiser et de mutualiser les espaces de service, les espaces techniques et le grand foyer.

Équipe : Smith Vigeant + Épigraphe + GBi

Poursuivre la lecture